Carte zéro quand on est interdit bancaire

Les moyens de paiement sont limités pour une personne en situation d’interdit bancaire. Entre l’interdiction de chéquier ou de découvert, ou encore la difficulté d’obtenir un crédit, il n’est pas facile de gérer ses dépenses de façon habituelle.

La carte zéro est un dispositif innovant, mêlant crédit renouvelable et carte bancaire, malheureusement ses conditions d’octroi s’étant resserrées, et il est délicat de l’obtenir en cas de fichage FCC.simulation rac

L’interdit bancaire et ses limites

Plusieurs contraintes impactent un individu en situation d’interdit bancaire, et compliquent ainsi sa gestion des moyens de paiement. Les conséquences de ce fichage dépendant de l’origine de l’interdit bancaire.

Dans le cas où un chèque émis sans provision a causé l’interdiction bancaire, la personne ne pourra alors plus utiliser de chéquier, dans l’ensemble des banques, pendant toute la durée de l’inscription, prévue sur 5 ans.

Dans le cas où c’est une utilisation abusive de la carte bleue qui a causé cet interdit, l’individu devra restituer sa carte, et il pourra selon les cas bénéficier d’une carte à services limités, avec des plafonds, et une interdiction de découvert.

Mais les conséquences du FCC touchent également à la question du crédit : il sera très difficile d’obtenir un crédit classique en étant interdit bancaire, et tout établissement consulte ce fichier FCC lors d’une demande.

Des alternatives doivent donc être trouvées pour un besoin d’argent, ou d’autres moyens de paiement, comme la carte zéro par exemple.

Qu’est-ce que la carte zéro ?

La carte zéro, proposée par la banque luxembourgeoise Advanzia Bank, est une carte de crédit Gold Mastercard proposée gratuitement, qui n’est pas associée à un compte bancaire, mais qui est adossée à un crédit renouvelable.

Il est ainsi possible de bénéficier d’un crédit permanent, disponible à tout moment, pour financer n’importe quelle dépense, qui est gratuit s’il est remboursé dans les délais. Dans le cas contraire, le taux d’intérêt sera très élevé, à hauteur de 20%.

>  Interdiction bancaire levée? Comment savoir?

Carte zéro quand on est interdit bancaire

Un crédit de réserve est accordé à la souscription, puis il faut recharger la carte, après avoir remboursé les sommes dues. Il n’est donc pas possible d’être à découvert avec cette carte.

Les avantages sont notamment la possibilité de l’utiliser partout, et de bénéficier d’assurances assez poussées, les inconvénients étant les taux d’intérêt très élevés en cas de non remboursement dans les temps, ce qui nécessite un suivi très sérieux des dépenses.

Carte zéro et interdit bancaire

Si durant les premières années, Advanzia Bank acceptait un grand nombre de typologies de clients, elle a désormais resserré ses critères d’attribution, probablement face à des problèmes de remboursement d’utilisateurs.

Aujourd’hui, la banque énonce clairement qu’elle n’octroie par la carte zéro pour les personnes fichées à la Banque de France ou en interdit bancaire. Ce type de moyen de paiement et de crédit n’est donc pas adapté aux personnes au FCC ou FICP.

Cette décision semble toutefois logique, comme la carte zéro est en fait une souscription à un crédit renouvelable, une pratique peu recommandée pour les personnes en difficultés financières.

Les autres solutions

Si la carte zéro n’est donc pas possible pour les individus en interdit bancaire, d’autres solutions permettent d’accéder à un crédit, ou à d’autres moyens de paiement.

Il peut s’agir du micro-crédit social, pour financer des dépenses précises, ou encore du prêt entre particuliers, pour obtenir une somme d’argent assez rapidement tout en étant interdit bancaire. Le prêt sur gage est également une solution pertinente.

Enfin, pour avoir d’autres moyens de paiement moins limités, comme une carte bleue avec plus de services, il est possible d’ouvrir un compte à l’étranger. Mais là encore, un certain nombre de justificatifs seront demandés, notamment au niveau de la situation financière.