Prêt pour Ficp à l’étranger, comment procéder et est-ce possible ?

Alors que l’obtention d’un prêt auprès d’une banque est très complexe pour une personne fichée FICP, d’autres solutions sont plus adaptées à cette situation.

Certaines, comme le micro-crédit ou le prêt entre particuliers, offrent l’avantage de correspondre aux FICP, mais peuvent être limitées en matière de montant.

Le prêt à l’étranger est une alternative intéressante, à la portée d’un individu au FICP, mais présentant également des contraintes.

Le prêt en France pour les FICP

Si la question de faire un prêt à l’étranger se pose, pour les personnes inscrites au FICP de la Banque de France, c’est tout simplement parce que les conditions d’octroi d’un crédit en France sont très restrictives dans ce type de situation.

En effet, une banque n’acceptera de prêter à une personne FICP que dans de rares cas, notamment si elle est propriétaire d’un bien et qu’elle met en place un prêt hypothécaire avec le bien en garantie.

Hormis ce cas de figure, les banques seront très réticentes à prêtre à un individu ayant été listé par la Banque de France pour avoir eu des difficultés à rembourser les mensualités de son crédit.

Le prêt à l’étranger fait donc partie des alternatives au crédit classique, comme d’autres solutions.

Les alternatives

Les alternatives au crédit traditionnel qui sont adaptées aux fichés FICP sont multiples, et vont du micro-crédit social, au prêt entre particuliers, en passant par le prêt sur gage et le prêt à l’étranger.

Dans toutes ces options, l’idée est de ne pas se confronter à un établissement pouvant consulter les fichiers de la Banque de France, ou alors de passer par un intermédiaire, comme dans le cas du micro-crédit social, où une association se met en garantie.

La limite de certaines de ces options peut être le montant qu’il est possible d’emprunter, notamment dans le micro-crédit social, et le fait que le prêt doit être affecté à certaines dépenses.

>  Combien de temps pour sortir du fichage Ficp ?

Le prêt à l’étranger pour FICP, est-ce possible ?

Le recours au prêt à l’étranger est tout à fait possible pour une personne fichée FICP. Le principal avantage de cette option est que seules les banques françaises peuvent accéder aux fichiers de la Banque de France, et donc pas les établissements étrangers.

Prêt pour Ficp à l’étranger, comment procéder et est-ce possible ?

Toute demande est donc possible, sous réserve du respect des conditions précisées par la banque en question.

Selon les établissements, un relevé d’information bancaire peut être demandé, ce qui reviendrait à connaître la situation de FICP de la personne, et donc à compromettre l’obtention du prêt.

Par ailleurs, il faut savoir que même si les banques étrangères ne peuvent consulter le fichier, elles vont demander un certain nombre de garanties, qui peuvent être parfois difficiles à obtenir pour un FICP.

Il faudra donc convaincre d’une certaine stabilisé financière par ce dossier pour obtenir un prêt à l’étranger.

Quelle banque choisir ?

Pour optimiser la recherche et les banques à l’étranger susceptibles de prêter à un FICP, il est recommandé d’utiliser des plateformes en ligne de comparaison, afin de gagner du temps, et de connaître les conditions d’octroi.

De façon générale, il est plutôt conseillé de miser sur des banques situées dans des pays voisins, au sein de l’Union Européenne notamment, dont les taux d’intérêt sont proches de ceux en France.

De plus, le choix de pays francophones comme la Belgique ou le Luxembourg permet de faciliter les échanges et la communication durant le processus de demande de crédit et même après.