Ficp et Banque de France, comment ça se passe ?

Le FICP est l’un des fichiers de la Banque de France, dont l’objectif est de recenser les personnes ayant été impliquées dans des incidents de remboursement de crédit.

Ce fichier est consulté par les banques ou les établissements de crédit au moment d’une demande de prêt. Il n’est pas à confondre avec le FCC, un autre fichier de la Banque de France, dit de l’interdiction bancaire.

Le FICP de la Banque de France

Le Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers fait partie des trois fichiers de la Banque de France, qui ont été créés pour lister les personnes ayant connu des problèmes de remboursement, ou encore une utilisation abusive de moyens de paiement.

Le FICP est le fichier qui concerne spécialement, comme son nom l’indique, les problématiques de crédit et de remboursement, qu’il s’agisse de mensualités d’un prêt, ou encore d’un découvert bancaire, qui est considéré comme un crédit de la banque.

Deux types de causes entraînent l’inscription au FICP, dont la durée varie selon l’origine de ce fichage.

Comment est-on inscrit ?

La première cause de l’inscription au FICP de la Banque de France vient de problèmes de crédit, est elle est à l’initiative de la banque concernée, qui demande le fichage à la Banque de France.

La banque demandera l’inscription en cas de non-paiement de deux mensualités consécutives d’un crédit, ou si une échéance n’est pas payée dans les 60 jours.

Ce sera également le cas si un découvert d’au moins 500 euros n’est pas régularisé sous 60 jours, après mise en demeure de la banque.

Ficp et Banque de France, comment ça se passe ?

Enfin, la banque peut aussi demander le fichage à la Banque de France en cas de non-remboursement de sommes dues après une mise en demeure.

>  Le rachat de crédit quand on est Ficp

La deuxième cause de l’inscription au FICP n’est pas à l’initiative de la banque, mais elle est automatique. C’est le cas lors du dépôt d’un dossier de surendettement à la commission de la Banque de France.

FICP et FCC

FICP et FCC sont deux fichiers de la Banque de France, qui concernent deux types de problèmes.

A la différence du FICP, le Fichier central des chèques recense les personnes ayant utilisée abusivement un moyen de paiement, carte bancaire ou chèque sans provision.

Parmi ces deux fichiers, seul le FCC entraine la situation d’interdiction bancaire, car la personne concernée est alors interdite d’émettre des chèques. Le FICP, qui est malgré tout en fichage à la Banque de France, n’est pas une interdiction bancaire.

FICP et FCC entrainent toutefois des contraintes assez lourdes au quotidien, avec des limites sur les moyens de paiement et la possibilité d’obtenir un crédit.

Comment sortir du fichier ?

La durée d’inscription au FICP dépend de la cause du fichage, et elle peut aller de 5 à 7 ans selon les cas.

La sortie du FICP est automatique à l’issue de cette période, mais elle peut également, et c’est conseillé, être raccourcie en cas de régularisation de la situation. Si la banque a demandé l’inscription, il faudra alors régler les sommes dues et demandées.

Dans le cas d’un dossier de surendettement, il faudra procéder à une régularisation anticipée. Dans les deux situations, la régularisation entraine la radiation du FICP par la Banque de France.