Fiché Ficp, comment obtenir un prêt ?

Parmi les conséquences d’un fichage FICP à la Banque de France, figure notamment la difficulté d’obtenir un crédit, en tout cas en passant par le circuit bancaire traditionnel.

En effet, une personne fichée au FICP a connu des problèmes de remboursement de crédit, ce qui ne va pas pousser une banque à lui faire à nouveau confiance.

Il faudra donc se tourner vers des prêts alternatifs, adaptés aux FICP.

Le crédit et le FICP

Le FICP recensant les personnes ayant connu des incidents de remboursement de crédit, il est logique que les banques ne soient pas enthousiastes à leur octroyer un nouveau prêt. Il s’agit en effet d’une prise de risque importante pour ces établissements.

Les causes qui amènent à l’inscription au FICP, comme le non-paiement de mensualités, ou l’utilisation abusive d’un découvert pendant plus de 60 jours, sont des signes de mauvaises pratiques pour les banques, et de gestion risquée d’un budget.

La possibilité d’obtenir un crédit classique en étant au FICP est donc mince. Une banque peut par exemple accepter si l’inscription au FICP d’une personne était un accident de parcours, comme un oubli d’échéances à rembourser d’un crédit à la consommation, et non pas une fragilité chronique de la situation financière.

Si le FICP est propriétaire

L’une des meilleures options pour pouvoir bénéficier d’un prêt en étant FICP est d’être propriétaire d’un bien immobilier.

En effet, cette caractéristique peut permettre de rassurer et de convaincre une banque, en fonction de la situation générale du demandeur.

Il est alors possible d’imaginer un prêt hypothécaire, dans lequel le demander va mettre son bien immobilier en garantie du crédit, afin de rassurer la banque. L’établissement peut dans ce cas être amené à accepter.

Il faut toutefois prendre garde à ce type de solution, qui est assez risquée pour l’emprunteur. Dans le cas d’un incident de remboursement, son bien pourrait être saisi puis vendu pour rembourser les sommes dues.

Si le FICP est locataire ou en CDI

Si la personne en FICP n’est pas propriétaire, les choses seront plus difficiles. Même si elle est en CDI et qu’elle possède des revenus stables et assez élevés, il sera délicat de convaincre un établissement bancaire de prêter à un FICP.

>  Banque qui accepte les personnes Ficp, nos conseils

Il est toujours envisageable de convaincre un conseiller bancaire connu depuis des années, surtout si le fichage FICP est un accident de parcours, mais il sera bien plus simple d’obtenir un prêt en régularisant avant la situation.

S’il n’est pas possible de régulariser les choses, il sera nécessaire de se tourner vers d’autres alternatives au crédit classique, comme le micro-crédit ou encore le rachat de crédit.

Les alternatives au crédit

Pour un fiché FICP, la meilleure option est en effet de se tourner vers les alternatives au crédit classique, qui sont plus adaptées à ce type de situation.

Une première solution est le micro-crédit social, proposé par des associations ou des organismes publics tels que la CAF, qui peuvent prêter de petites sommes d’argent, sous respect de certaines conditions, à des personnes fichées FICP.

Bien souvent, l’octroi de ces prêts est conditionné à une utilisation particulière et définie des fonds, comme l’achat d’un véhicule dans le cadre d’un projet d’insertion socio-professionnel.

Fiché Ficp, comment obtenir un prêt ?

Il existe aussi la possibilité de recourir au prêt entre particulier, une option qui est adaptée aux personnes FICP.

En passant par des plateformes en ligne, qui mettent en relation emprunteurs et prêteurs, il sera alors envisageable d’obtenir des prêts de petites sommes.

Le prêt entre particulier peut aussi être réalisé entre proches, ou en famille, moyennant la signature d’une reconnaissance de dettes, ce qui permet à un FICP de bénéficier d’une somme d’argent de façon rapide.

Enfin, le rachat de crédit peut être une alternative, pour regagner du pouvoir d’achat et une situation financière plus saine.

Certains organismes spécialisés dans les FICP et les interdits bancaires pourront ainsi procéder à un regroupement des crédits en cours pour faire baisser les mensualités, et permettre à moyen terme d’obtenir un crédit à nouveau.