Un courtier en crédit auto peut-il trouver un financement à une personne Ficp ?

La difficulté pour obtenir un crédit en tant que personne fichée FICP est réelle. Le fichier listant les individus ayant connu des problèmes de remboursement de crédit, il est logique que les banques et autres établissements de crédits soient réticents à octroyer un prêt.

Le crédit auto entre également dans ce cadre, et il sera conseillé de passer par des alternatives pour l’obtenir, notamment grâce à un courtier.

Le crédit auto pour un FICP

Comme tout type de prêt, le crédit auto n’est pas simple à obtenir pour une personne en situation de fichage FICP. En effet, comme un prêt à la consommation ou un crédit travaux, le crédit auto concerne précisément la raison du fichage de la personne à la Banque de France.

Il sera très difficile de parvenir à trouver une banque, ou un établissement de crédit, qui prenne le risque de prêter une somme d’argent à une personne ayant eu récemment de grandes difficultés à rembourser un prêt.

Un courtier en crédit auto peut-il trouver un financement à une personne Ficp ?

Une plus grande souplesse pourra être de mise si jamais la personne est propriétaire d’un bien. La banque pourrait en effet demander la mise en garantie de ce bien, via un prêt hypothécaire.

Toutefois, le risque est important, d’autant plus pour un prêt auto d’une valeur limitée, car en cas d’incident le bien pourrait être saisi puis vendu.

La plupart du temps, les fichés FICP souhaitant obtenir un crédit auto vont se tourner vers différentes alternatives aux prêt classique, notamment en faisant appel à un courtier.

Passer par un courtier

Le courtier est un intermédiaire, dont le rôle est de trouver la meilleure offre de prêt en fonction de la situation de l’emprunteur potentiel. De par sa connaissance précise du marché, il est apte à trouver un crédit intéressant plus rapidement.

Dans le cas d’une personne fichée FICP, le recours à un courtier est pertinent, car il va lui faire gagner du temps, en évitant de nombreuses demandes suivies de refus auprès de banques traditionnelles.

Il saura si certains établissements sont plus enclins que d’autres à prêter aux FICP pour un crédit auto, et il pourra aussi connaître d’autres solutions adaptées à la situation du demandeur, et notamment le micro-crédit.

Les alternatives, avec le micro-crédit

Qu’il s’agisse de passer par un courtier qui va proposer cette solution, ou de faire une demande directement, le micro-crédit est une option tout à fait judicieuse pour obtenir un crédit auto en tant que FICP.

Le micro-crédit social est proposé par différents organismes publics, et des associations, comme la CAF ou la Croix-Rouge. Ces prêts de petites sommes sont souvent affectés à certaines dépenses, ce qui limite leur utilisation.

Néanmoins, l’acquisition d’un véhicule fait tout à fait partie des dépenses autorisées pour obtenir un crédit social, adapté aux personnes fichées FICP.

Il suffit que cet achat soit inclus dans un projet d’insertion professionnelle, le véhicule étant par exemple nécessaire pour se rendre au travail, ou en chercher.

L’Adie par exemple, qui propose du micro-crédit social, a une offre précisément destinée à l’achat d’un véhicule, pour un projet professionnel, tout comme la CAF, qui aide également pour passer le permis.

Sous respect de certains critères, il sera donc possible d’obtenir un crédit auto en tant que FICP par le biais du micro-crédit.