Banque qui accepte les personnes Ficp, nos conseils

Le fait d’être inscrit au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers complique toute demande de crédit, au moins en passant par le circuit bancaire traditionnel.

Des alternatives sont possibles en matière de prêt, notamment en optant pour des solutions de micro-crédit. Dans tous les cas, même en FICP, toute personne dispose du droit d’avoir un compte bancaire.

Les conséquences du FICP sur un compte bancaire

Plusieurs causes entraînent un fichage FICP, comme l’utilisation abusive d’un découvert, le non paiement de mensualités de remboursement de crédit, ou encore le dépôt d’un dossier de surendettement.

Une fois l’inscription actée, des contraintes vont porter préjudice au particulier concerné, avec selon les cas l’impossibilité de disposer d’un découvert, la restitution d’une carte bancaire et parfois même la clôture du compte si la banque le décide.

Le cas de la clôture d’un compte entraîne des difficultés supplémentaires pour la personne concernée, qui doit trouver un moyen d’ouvrir un nouveau compte au plus vite, ne serait-ce que pour percevoir ses revenus.

Ouvrir un compte bancaire en étant FICP

Même si cette procédure n’est pas automatique, il arrive qu’une banque décide de clôturer le compte d’une personne une fois inscrite au FICP. Il peut alors être difficile de trouver un autre établissement qui accepte d’ouvrir un compte, étant donné le fichage FICP.

En effet, ce fichage donne une image de mauvaise gestion des comptes, et de problèmes de remboursement, qui représente un risque pour la banque. Certaines banques peuvent donc accepter malgré tout, mais en proposant des services limités.

Banque qui accepte les personnes Ficp, nos conseils

Généralement, elles proposeront un compte sans autorisation de découvert (car cela équivaut à un crédit), avec des plafonds de retrait et de paiement, et avec une carte à autorisation systémique, qui rend ainsi impossible tout découvert.

Dans le cas où les banques refusent l’ouverture d’un compte, le particulier au FICP pourra saisir la Banque de France au nom du droit au compte, en fournissant quelques documents dont l’attestation de refus d’ouverture d’un compte d’une banque.

La Banque de France pourra alors obliger une banque à ouvrir un compte. Ici encore, il s’agira toutefois d’un compte bancaire avec services et moyens de paiement limités.

Trouver une banque en ligne

Dans le cadre de cette recherche d’une banque qui soit apte à ouvrir un compte pour une personne au FICP, il est possible de passer par les établissements en ligne, qui présentent parfois plus de souplesse.

Parmi ces options, figurent notamment la banque en ligne N26, ouverte aux interdits bancaires et FICP, la néo-banque C-zam qui permet d’ouvrir un compte sans conditions de revenus et sans découvert, ou encore le compte Nickel.

Dans tous les cas, ces banques en ligne ou néo-banques offrent des services plus limités, généralement sans découvert, ou avec des conditions plus strictes en matière de paiement, mais elles sont ouvertes aux personnes en interdit bancaire.

Obtenir un crédit en étant fiché

Enfin, en dehors de l’ouverture d’un compte pour les individus fichés FICP, se pose la question de la possibilité d’obtenir un prêt. Malheureusement, il est difficile sinon impossible d’obtenir un crédit traditionnel en tant que FICP.

En effet, comme le FICP recense les personnes ayant eu des problèmes de remboursement de crédit, peu d’organismes vont accepter de prendre un tel risque. Cela peut être éventuellement possible pour les propriétaires d’un bien qui peuvent utiliser le prêt hypothécaire, en mettant leur bien en garantie.

D’autres solutions permettent toutefois de bénéficier d’un crédit en FICP, comme le micro-crédit par exemple. Ce type de prêt portant sur de plus petites sommes est proposé par des associations ou des structures publiques.

Selon la situation et la destination prévue des dépenses, il sera par exemple possible de financer l’achat d’un véhicule, ou la réalisation de travaux. Des organismes comme la CAF, la Croix Rouge ou l’Adie proposent ce type de crédit.

Enfin, d’autres solutions existent, comme le prêt entre particuliers, ou encore le prêt sur gage, qui permettent aux FICP d’obtenir une somme d’argent sans passer par le circuit bancaire classique.