Demander un rachat de crédit 170 000 euros

Le rachat de crédit est une opération financière effectuée auprès des organismes prêteurs. Il permet d’alléger plusieurs prêts contractés depuis plusieurs années.

Le principe d’un rachat de crédit de 170000 €

Le rachat de crédit est une démarche financière qui engage un particulier et un organisme de crédit. La démarche consiste à additionner tous les crédits contractés par un particulier en vue de disposer d’un montant unique et global.

Exemple, une personne a demandé un prêt particulier de 50 000 €. Ensuite, il a demandé un autre prêt immobilier de 120 000 € auprès d’une autre banque. Au lieu de payer une mensualité sur chacun des prêts, le particulier peut assembler les deux types de crédit en un seul bloc.

Cela aura pour objectif de payer une mensualité unique basée sur les deux opérations financières. Le particulier payera ainsi une mensualité unique basée sur le prêt de 170 000 €.

Pour effectuer un rachat de crédit, le particulier doit contacter sa banque. Après les négociations, la banque peut décider ou non de racheter les autres crédits. Un refus peut se présenter pour diverses raisons.

L’organisme de crédit peut par exemple refuser l’opération en constatant les situations précaires du particulier. Dans la plupart des cas, la situation financière du demandeur ne permet pas de dégager un reste à vivre.

La banque peut également refuser le rachat de crédit à cause d’un taux d’endettement important. Un particulier sans emploi peut aussi se voir refuser sa demande de rachat de crédit.

Dans certains cas, le particulier est fiché en tant que mauvais payeur auprès de la banque de France. Vous devez cependant comprendre que le refus d’un rachat de crédit n’est pas une fatalité.

Il est par ailleurs recommandé d’effectuer la demande auprès de divers organismes prêteurs. Dans le cas où vous essuyez plusieurs refus, il est conseillé de stabiliser votre situation financière et ré-effectuer une nouvelle demande après un délai de 6 mois.

Le rachat de crédit peut être appliqué sur différents types de prêt. Il est possible d’appliquer la méthode pour un crédit personnel, un prêt à la consommation ou un prêt immobilier…

Pour information, une banque peut choisir parmi plusieurs types de propositions au moment de la présentation d’un dossier. Il s’agit d’un droit préférentiel. Elle peut par exemple racheter le prêt immobilier et délaisser les autres types de crédit.

Il est également à signaler que les taux peuvent varier d’une banque à l’autre. Pour cela, il est recommandé d’effectuer une comparaison des taux grâce à notre comparateur. La banque est tenue de rembourser les dettes à la place du particulier en cas de défaillance financière.

Avantages du rachat de crédit et les conséquences

La structuration de crédit propose plusieurs avantages pour le particulier. En fait, il est possible de bénéficier d’une réduction des mensualités allant jusqu’à 60 %.

Le regroupement de tous les emprunts en un seul bloc de crédit propose l’avantage de réduire la mensualité à verser auprès de la banque. Vous augmenterez ainsi le montant de votre reste à vivre.

>  Demander un rachat de crédit 120 000 euros

Au cours de la négociation avec la banque, le particulier peut demander de réadapter la dette en fonction de ses revenus. Le rachat de crédit permettra même d’associer avec le crédit existant un nouvel emprunt pour financer d’autres projets.

Vous pouvez par exemple acheter une voiture ou envoyer vos enfants à l’étranger… lorsqu’un emprunteur fait racheter ses crédits auprès d’un organisme de crédit, il passe du remboursement de plusieurs mensualités à une seule.

Ainsi, le prélèvement s’effectuera auprès d’un seul organisme prêteur. À cet effet, vous serez en mesure de simplifier la gestion de votre remboursement. Par ailleurs, vous payerez un seul et unique agio et assurance.

Pour information, la loi Hamon offre 12 mois aux particuliers pour résilier un contrat en cours. Elle permet également de comparer les tarifs les plus avantageux entre les assureurs. Pour effectuer un rachat de crédit, le courtier doit effectuer une simulation.

À la fin de cette opération, le banquier proposera d’allonger la durée de remboursement allant jusqu’à 15 ans. La restructuration de crédit propose aussi une révision du taux d’intérêt à la baisse.

Sur le long terme, les conséquences d’un rachat de crédit sont nombreuses. En effet, le particulier pourra constituer une épargne pour financer de nouveaux projets. Vous serez aussi en mesure d’éviter le surendettement.

Dès le moment où le particulier a réussi à négocier un rachat de crédit, il voit la majorité de ses dettes disparaitre. Il pourra ainsi éviter les plaintes que peuvent déposer les autres organismes bancaires.

Le principe de la simulation de rachat de crédit

Lors d’une simulation d’un rachat de crédits de 170 000 euros, la banque demandera aux particuliers d’indiquer tous les crédits à rembourser. Concrètement, il s’agit des crédits dont le remboursement est compromis à cause de diverses raisons.

Le conseiller effectuera ensuite le calcul du montant à octroyer pour un rachat de crédit. Pour cela, le courtier utilisera un simulateur de rachat de crédit. Vous pouvez trouver un simulateur sur notre site.

Vous pourrez bénéficier de plusieurs avantages en recourant à notre simulateur. D’abord, vous pourrez connaitre toutes les offres de rachat de crédits afin de choisir la proposition la plus avantageuse par rapport à son revenu.

Il serait dommage de payer un taux de crédit élevé. Sachant que l’objectif principal de la structuration des dettes est de pouvoir aider le particulier surendetté.

Le simulateur est gratuit et ne vous engage pas à un contrat. Le simulateur est un formulaire simple à utiliser. Il suffit de renseigner une somme et le calcul s’effectuera de manière automatique.

Vous pouvez également comparer les différents taux sur le marché. Il est ainsi possible d’estimer le montant probable de votre future épargne. Selon le montant, il est possible que la banque demande une garantie. Dans la plupart des cas, il peut s’agir d’une hypothèque à enregistrer auprès d’un notaire.