Vers quels organismes de prêt se tourner pour un interdit bancaire?

La possibilité d’obtenir un crédit devient beaucoup plus difficile pour toute personne inscrite au FCC, et donc en situation d’interdit bancaire.

En effet, la probabilité de pouvoir convaincre une banque et d’apporter des garanties est fortement réduite dans une telle situation, sauf éventuellement pour les détenteurs d’un patrimoine immobilier.

Pour les autres, il reste d’autres types d’organismes de prêt spécialisées qui peuvent accepter d’octroyer un crédit à une personne en interdit bancaire.

Le crédit et l’interdit bancaire

La question du crédit est problématique pour les individus frappés d’une mesure d’interdiction bancaire. Que l’inscription au FCC soit due à un chèque sans provision ou à une utilisation abusive de carte bancaire, les conséquences sont les mêmes.

La plupart du temps, des mesures comme l’impossibilité de détenir un chéquier ou une carte sont appliquées, tout comme celle de l’interdiction d’avoir le droit à un découvert.

Vers quels organismes de prêt se tourner pour un interdit bancaire?

L’inscription au FCC, un fichier de la Banque de France consulté par tous les organismes, entraîne automatiquement une grande méfiance des établissements lors d’une demande de prêt.

En effet, les banques mettront la plupart du temps en avant un manque de garanties sur la possibilité de rembourser le crédit sans encombres, sachant que l’individu a déjà connu des problèmes de paiement par le passé.

Pour une personne dans cette situation, il faut donc trouver des solutions alternatives au crédit traditionnel.

Le crédit pour les propriétaires en interdit bancaire

La possibilité d’obtenir un crédit classique pour une personne qui est interdit bancaire est toutefois envisageable pour les propriétaires.

En effet, en utilisant le crédit dit hypothécaire, un propriétaire peut parvenir à convaincre sa banque de lui accorder un prêt. Il va alors utiliser son bien, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, comme garantie de ce prêt.

Cette solution, qui est l’une des seules possibilités pour un individu interdit bancaire d’avoir un crédit traditionnel, représente toutefois un certain risque. Car dans le cas de difficultés de remboursement, le propriétaire pourra voir son bien saisi et revendu.

Pour les locataires fichés au FCC, il existe plusieurs alternatives pour obtenir un prêt.

Les organismes de micro-crédits

La première possibilité est d’opter pour le micro-crédit dit social, qui est proposé par une série d’organismes publics ou d’associations, comme la CAF, la Croix Rouge ou l’ADIE.

>  Crédit pour interdit bancaire : prêt en ligne, la solution?

Les différents crédits proposés peuvent être éligibles aux personnes en interdit bancaire, selon certaines conditions de situation et d’affectation de l’argent en question. Les sommes sont généralement comprises entre 300 et 3000 euros selon les organismes.

Certains comme la CAF peuvent accorder un micro-crédit pour des travaux par exemple, d’autres comme l’ADIE limite ses crédits au lancement d’une activité professionnelle.

Ces micro-crédits fonctionnent la plupart du temps via des banques partenaires, l’organisme faisant figure d’intermédiaire et de garantie pour la personne FCC.

Les prêts entre particuliers

Une autre possibilité est de choisir l’option de prêts entre particuliers. Dans un premier cas, il peut s’agir d’opter pour des services de prêts entre particuliers en ligne, qui présentent l’avantage d’être ouverts à des personnes en interdit bancaire.

Si la capacité de remboursement de la personne concernée est suffisante, cette situation ne sera alors pas un frein. Il faut toutefois bien surveiller les taux d’intérêts proposés.

Dans un second cas, le prêt entre particuliers peut être tout simplement un prêt octroyé par un proche ou un membre de la famille. La confiance existante peut alors permettre d’offrir des garanties, malgré l’interdiction bancaire.

Les organismes spécialisés en interdit bancaire

Enfin, une autre solution dans un cas d’interdit bancaire est de passer par des organismes de crédits spécialisés sur ce type de situation. Même s’ils sont peu nombreux et qu’ils ne garantissent pas à 100% l’octroi d’un crédit, ils offrent plus de souplesse à ce type de particulier.

Certaines banques comme la Banque Postale, disposent ainsi de ce type de service. Il peut être par ailleurs plus rapide d’utiliser des comparateurs de crédits en ligne pour multiplier les demandes rapidement, même en cas de refus nombreux.

Enfin, il faut comprendre que la meilleure façon d’obtenir un crédit lorsque l’on est en interdit bancaire est de trouver une solution au plus vite pour régulariser la situation, et ainsi sortir du FCC sous quelques jours seulement.