Peut-on ouvrir un compte quand on est interdit bancaire?

Parmi les différentes contraintes que subit une personne en interdit bancaire, peuvent figurer l’interdiction de découvert, ou encore l’interdiction de détenir un chéquier, selon les causes du fichage au FCC.

Mais il arrive également que des établissements décident de clôturer le compte bancaire, ce qui est en leur pouvoir.

La détention d’un compte étant une nécessité, ne serait-ce que pour percevoir un salaire, il reste tout à fait possible pour un interdit bancaire d’ouvrir un compte, notamment sous des formes spécifiques.

L’impact d’une interdiction bancaire

Plusieurs conséquences négatives sont à noter lorsqu’une personne se voit inscrite au FCC de la Banque de France, ce qui revient à être en interdiction bancaire.

Selon les raisons de ce fichage, cet individu devra alors faire face à la suppression de la possibilité d’utiliser un chéquier, ou parfois une carte bancaire, ou encore à la fin du droit à disposer d’un découvert.

Il est également malheureusement possible que la banque en question décide de clôturer le compte bancaire concerné, par crainte de nouveaux problèmes de découverts, ou d’utilisation abusive des moyens de paiement.

Il reste pourtant nécessaire pour tout particulier de détenir un compte bancaire, c’est pourquoi même une personne en interdit bancaire qui s’est vue fermer son compte a le droit d’en ouvrir un nouveau.

Le droit au compte, même en interdit bancaire

La Banque de France permet en effet à toute personne, y compris en interdiction bancaire due au fichage au FCC, ou encore au FICP, de bénéficier d’un compte bancaire, par l’existence du droit au compte.

Cela signifie que si un particulier se voit refuser par plusieurs banques la possibilité d’ouvrir un compte, il peut saisir la Banque de France au nom du droit au compte pour demander une ouverture de compte, via un dépôt de dossier.

>  Interdiction bancaire et compte joint : comment ça marche ?

Peut-on ouvrir un compte quand on est interdit bancaire?

Il suffit alors de se doter d’une attestation de refus d’ouverture de compte d’une banque, ainsi que d’un formulaire de droit au compte et de papiers d’identité, pour bénéficier de ce dispositif.

La Banque de France choisira alors une banque qui sera dans l’obligation d’ouvrir un compte, avec des services bancaires basiques. Cette solution offre donc la possibilité pour toute personne en interdit bancaire d’avoir un service minimum.

La solution du compte avec rib

Une autre possibilité est celle d’ouvrir un compte bancaire particulier, dit compte avec rib. Ces comptes, qui ne sont pas à proprement parler des comptes bancaires, sont destinés notamment aux personnes en interdit bancaire, FCC ou FICP.

Il s’agit d’une alternative intéressante, qui offre des services limités, fonctionnant uniquement avec un rib et une carte bancaire à contrôle de solde. Ce type de compte permet ainsi de recevoir des paiements ou virements.

Etant donné qu’il est impossible d’être à découvert sur ce type de compte, c’est une option intéressante pour les personnes en interdit bancaire, qui souhaitent avoir le minimum pour gérer leur entrées et sorties d’argent.

Le compte de paiement ne permet pas d’avoir de chéquier, et il ne détient pas de licence bancaire, mais c’est une alternative adaptée aux particuliers au FCC, qui ne souhaitent pas lancer de procédure de droit au compte à la Banque de France.