Emprunter 440 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Vous souhaitez emprunter une somme de 440 000 euros pour réaliser un projet immobilier d’envergure ? Découvrez ici, le montant du salaire déterminant la faisabilité de votre projet.

Caractéristiques d’un crédit immobilier de 440000 €

Le prêt immobilier est une opération par laquelle les banques en lignes, physiques ou tout autre organisme prêteur mettent à la disposition d’un particulier une somme d’argent pour l’aider à financer un projet d’acquisition immobilière.

Les fonds sont transférés sur le compte bancaire de l’emprunteur par jeu d’écriture. Il pourra ensuite effectuer l’achat d’un logement pour en faire une habitation, un local commercial ou une location.

Ce prêt peut être aussi destiné à financer la réalisation de travaux, la construction d’un logement, l’acquisition d’un terrain, etc.

De son côté, l’emprunteur doit prendre l’engagement de verser une partie de son salaire jusqu’au moment où il solde le capital emprunté.

Il s’acquittera également de l’intérêt et des différentes charges. À noter que le remboursement doit être fait mensuellement. Si la durée du prêt est longue alors le montant de l’intérêt sera plus élevé.

Pour un prêt immobilier de 440 000 euros, la durée de remboursement est située entre 10 et 30 ans. Gardez à l’esprit que le crédit qui vous sera accordé s’évalue au plus à 80 % de votre projet.

Il vous revient de trouver le reste du financement en puisant dans vos économies ou en misant sur un plan épargne entreprise.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir votre prêt immobilier de 440 000, vous devez composer avec plusieurs facteurs importants.

Les caractéristiques générales d’un prêt immobilier

Le prêt immobilier ne se fait pas de manière hasardeuse. Les organismes prêteurs avant de proposer les offres de crédits immobiliers s’appuient sur certains paramètres à savoir :

  • la durée du prêt : elle est fixée par l’emprunteur. Mais comme précédemment dit, une durée longue correspond à un faux fort
  • le taux : il représente les intérêts que l’emprunteur doit payer à l’organisme financier en question. Les taux sont déclinés en plusieurs types, le taux fixe, le taux révisable ou variable
  • le taux annuel effectif global (TAEG)
  • les modalités de remboursement
  • les sûretés pour garantir le crédit immobilier.

L’établissement prêteur exige des garanties au nombre desquelles l’hypothèque, la caution d’un tiers et la souscription à une assurance emprunteur. Auprès de certains établissements, il faut ouvrir un compte bancaire.

Les avantages du prêt immobilier

C’est bien connu de tous, pour financier un projet immobilier, vous avez besoin d’un gros budget.

Le meilleur moyen pour le réaliser sans se ruiner est de demander un prêt. Même avec un niveau de revenu moyen, vous pouvez devenir propriétaire et avoir le logement de vos rêves.

C’est une solution financière qui vous permet d’avoir en un temps record ce que vous voulez. Vous n’aurez donc pas besoin d’épargner sur des décennies. Elle permet de mieux gérer vos revenus.

Puisque le remboursement est échelonné sur des mois, vous ne serez pas contraint à décaisser un montant colossal en une seule traite.

>  Quelle capacité d’emprunt avec un salaire de 6000 euros / mois

Capacité d’emprunt : qu’est-ce que c’est ?

On désigne par capacité d’emprunt, le montant maximum qu’un emprunteur peut obtenir d’une banque pour financer son projet.

L’organisme prêteur étudiera rigoureusement et avec minutie le profil de l’emprunteur lors d’une demande. Il se basera sur les revenus nets, l’apport personnel, les crédits en cours, le reste à vivre, la durée de l’emprunt…

L’apport personnel

De manière générale les structures financières en charge de prêt immobilier exigent des bénéficiaires, d’investir un capital pour leur projet. Même si c’est un crédit, ils doivent aussi participer au financement de leur opération.

Il n’est pas demandé grande chose. Le montant exigé correspond à environ 10 % de celui de votre projet immobilier.

Pour décrocher un crédit avec un taux d’intérêt considérable, la somme d’argent que vous êtes capables de mettre tout de suite sur la table doit être sonnante et trébuchante. L’apport personnel séduit plusieurs banquiers et permet de moins s’endetter.

Les revenus et les charges

Votre situation professionnelle et vos revenus déterminent votre capacité de remboursement du prêt. Les banques pondèrent les sources de revenus en fonction de leur stabilité dans l’optique de minimiser les risques.

Celui qui travaille dans la fonction publique ou qui a un CDI a un revenu plus stable qu’un travailleur indépendant.

Généralement, les organismes financiers tiennent compte du salaire net imposable, des treizièmes mois, des pensions de retraite, des revenus fonciers, des revenus de placements…

S’agissant des charges, les loyers, les mensualités de crédits en cours ainsi que les pensions alimentaires sont pris en compte lors du calcul de l’endettement.

Le reste à vivre

C’est la somme qui reste à la disposition du ménage emprunteur après une déduction de vos charges par la banque.

Si d’aventure ce montant ne permet pas au foyer de subvenir à leurs besoins fondamentaux et d’assurer leurs dépenses courantes, il ne peut effectuer le prêt. Il faut noter que les minima du reste à vivre varient d’un établissement à un autre.

Qu’appelle-t-on le taux d’endettement ?

Avant toute demande de crédit, les organismes prêteurs calculent le taux d’endettement. Pour le connaître, il suffit d’effectuer le rapport entre charges et revenus ou de multiplier le salaire net avec le taux de remboursement.

Il existe plusieurs simulateurs en ligne gratuits qui vous aideront à connaître un taux de remboursement. De manière générale, le pourcentage obtenu doit se situer entre 0,3 et 0,33 %. Au-delà de ce seuil, vous risquez un surendettement et le prêt ne vous sera pas accordé.

Toutefois, il est des banques qui reconnaissent un taux d’endettement de 40 %. D’autres quant à elles, refusent d’accorder un prêt avec un taux d’endettement de 30 %. Cela induit l’idée selon laquelle, la décision est propre à chaque établissement. Chaque banque définit sa politique sur les risques.

Afin de réussir votre prêt immobilier de 440 000 euros, vous devez porter une attention particulière à tous ces paramètres déterminant la capacité d’emprunt. Il faut également se faire aider par un courtier pour bien négocier le crédit.