Emprunter 390 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Combien sommes-nous à désirer un toit qui nous appartient pour y vivre avec notre famille ? Et combien parmi nous sont obligés de garder cette ambition à l’état d’un rêve qui ne peut se réaliser ?

À ces derniers se présente l’option de recourir au prêt immobilier. Un recourt qui n’est pas sans risques car il arrive que le processus d’obtention n’aboutisse pas. La plus récurrente des raisons de ces échecs est la mauvaise constitution de dossier de prêt, due au manque d’informations sur la meilleure manière de le constituer pour obtenir le prêt.

Trouvez dans cet article des informations qui vous aideront à réussir votre prêt immobilier même d’un grand montant comme 390 000 euros.simulation credit

Qu’est-ce qu’un prêt immobilier ?

Un crédit immobilier ou encore prêt immobilier, est un emprunt réalisé auprès d’une structure financière ou non financière et destiné à acquérir un bien immobilier, à réaliser toute l’opération de sa construction (depuis l’achat du terrain jusqu’à sa finition), à financer sa rénovation ou sa réfection s’il existe déjà.

Le prêt immobilier est utilisé, la plupart du temps, pour investir dans une résidence principale, secondaire ou pour investissement locatif. Il existe plusieurs types de prêts immobiliers qu’on est libre de choisir selon sa capacité de financement ou de remboursement.

Mais dans la majorité des cas, il revient à la structure qui offre le prêt de juger de l’état de solvabilité de l’emprunteur. Elle dispose pour ce fait d’une équipe d’experts assez aguerris pour prendre les décisions qui arrangent à la fois la structure et l’emprunteur.

Le crédit immobilier est accordé à un particulier par une banque ou un organisme financier spécialisé dans le crédit. Il est caractérisé par le montant du crédit, le taux du crédit, le montant de remboursement et le délai de remboursement.

On se demande parfois la raison pour laquelle le montant du crédit peut être différent de celui du remboursement ?

Cet état des choses est dû d’abord au taux du crédit. Même si celui-ci est nul, il y a les frais de constitution du dossier qui sont ajoutés au montant du crédit et si ceux-ci sont parfois payés par le demandeur du prêt dans le processus, il y a les frais d’assurance qui eux ne peuvent pas être anticipés.

Il faut donc différer leur paiement sur plusieurs mois. Tous ces frais supplémentaires s’ajoutent donc nécessairement au montant du crédit pour donner le montant à rembourser.

Le recourt au prêt immobilier présente clairement plus d’avantages que d’inconvénients. D’abord il permet de financer des projets très complexes nécessitant un gros investissement tel que 390 000 euros.

Il constitue un apport financier fiable, légal et sécurisé pour réaliser ses projets de vie à court, moyen ou long terme. Surtout si l’emprunteur ne dispose d’aucune caution, ni d’une garantie financière, morale ou physique pour servir d’avaliseur dans le processus.

L’avantage est plus palpable quand on convoite un bien et qu’on n’a pas immédiatement la liquidité financière pour l’acquérir. Un prêt immobilier permet d’anticiper sur le futur en réalisant des projets dans le présent. Et c’est ce qui fait tout son charme et sa force. Mais avant d’obtenir un prêt il faut être capable de le rembourser. C’est cela la capacité d’emprunt.

La capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt mesure l’aptitude du demandeur de prêt à le rembourser dans les délais s’il lui était accordé. À travers elle, la banque ou l’organisme financier peut revoir à la hausse ou à la baisse le montant du prêt.

En effet, lorsqu’une demande de prêt est adressée à une structure financière ou non financière, cette dernière déploie et met en marche toute sa machine pour avoir les informations sur l’emprunteur.

Cela est indispensable à la constitution du dossier d’emprunt. Cette collecte d’informations peut se faire par question directe au demandeur ou par enquête. Mais cette dernière option n’est pas trop exploitée car les informations fournies à la structure prêteuse sont des documents légaux qui ne peuvent pas être falsifiés.

Et la moindre faille dans leur crédibilité interrompt immédiatement le processus de prêt et peut même valoir des poursuites judiciaires.

La capacité d’emprunt du demandeur s’évalue surtout en fonction de son revenu mensuel. Plus ce dernier est élevé et plus la capacité d’emprunt est revue à la hausse par l’équipe de spécialistes en charge d’étudier le dossier d’emprunt.

>  Quelle capacité d'emprunt avec un salaire de 2200 euros / mois

Ainsi pour réussir à obtenir un prêt immobilier de 390 000 euros, il faudrait avoir un revenu mensuel assez conséquent. Pour ce montant de prêt immobilier, on évalue que le revenu mensuel, devra être entre 3 300 et 6 540 euros.

Les mensualités oscilleront donc entre 416 et 833 euros respectivement et s’étaleront sur 180 à 360 mois, soit 15 à 30 ans. Ce montant de prêt immobilier n’est donc pas accessible à tout le monde.

Pour l’obtenir en tant que TNS, il faudra atteindre un certain niveau de prospérité. Et quant aux fonctionnaires, il faudra appartenir à la minorité d’entre eux qui commence leur carrière dans la catégorie la plus élevée de l’échelle avec un salaire assez conséquent et surtout très jeune.

Ce sont les meilleures propositions d’options pour ne pas avoir un fort taux d’endettement.

Taux d’endettement et bonnes pratiques pour un financement de 390 000 euros

Le taux d’endettement représente la part du revenu mensuel qui est destiné à rembourser un prêt immobilier.

Il constitue un élément déterminant pour l’aboutissement d’une demande de prêt immobilier quel que soit l’investissement auquel il est destiné (achat d’appartement, construction de résidence principale, investissement locatif, réhabilitation ou rénovation de résidence secondaire).

Ce taux traduit la pression de vos charges fixes mensuelles sur votre revenu au cours du mois. Il ne prend en compte que les indicateurs financiers jugés stables et durables. Donc les revenus ponctuels liés à une fonction éphémère ou les dépenses imprévues ne sont pas intégrés dans son calcul.

Le taux d’endettement ne doit pas se confondre avec certains taux qui se rapprochent de lui. Il s’agit notamment du taux d’assurance et du taux d’intérêt d’un prêt immobilier qui eux traduisent davantage l’offre de prêt.

Il doit aussi être départi de l’endettement au sens strict du terme car avoir un taux d’endettement élevé ne veut pas forcément dire qu’on est endetté. Il est donc conseillé de ne pas adjoindre trop d’imprévus régulièrement dans vos dépenses mensuelles pour ne pas biaiser ce taux et avoir des difficultés à rembourser votre prêt.

Si vous avez un souci du genre, rapprochez-vous de la banque ou de l’organisme financier de crédit pour bénéficier d’éventuelles conditions d’assouplissement.

AnnéesMoisRemboursement / moisSalaire minimum / moisCoût crédit
5 ans60 mois6 747 €20 241 €14 813 €
6 ans72 mois5 663 €16 989 €17 762 €
7 ans84 mois4 889 €14 667 €20 715 €
8 ans96 mois4 309 €12 927 €23 673 €
9 ans108 mois3 858 €11 574 €26 635 €
10 ans120 mois3 520 €10 560 €32 435 €
11 ans132 mois3 225 €9 675 €35 696 €
12 ans144 mois2 994 €8 982 €41 168 €
13 ans156 mois2 786 €8 358 €44 631 €
14 ans168 mois2 608 €7 824 €48 101 €
15 ans180 mois2 469 €7 407 €54 370 €
16 ans192 mois2 334 €7 002 €58 049 €
17 ans204 mois2 214 €6 642 €61 738 €
18 ans216 mois2 108 €6 324 €65 434 €
19 ans228 mois2 014 €6 042 €69 139 €
20 ans240 mois1 960 €5 880 €80 476 €
21 ans252 mois1 883 €5 649 €84 607 €
22 ans264 mois1 813 €5 439 €88 750 €
23 ans276 mois1 750 €5 250 €9 2904 €
24 ans288 mois1 691 €5 073 €97 069 €
25 ans300 mois1 687 €5 061 €116 039 €
26 ans312 mois1 637 €4 911 €120 882 €
27 ans324 mois1 592 €4 776 €125 741 €
28 ans336 mois1 549 €4 647 €13 0617 €
29 ans348 mois1 510 €4 530 €135 508 €
30 ans360 mois1 570 €4 710 €175 067 €