Emprunter 340 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Avez-vous un projet immobilier et vous envisagez de souscrire à un prêt immobilier pour le concrétiser ?

Avant de vous lancer, il est important que vous vous renseigniez sur les caractéristiques des différents crédits proposés, sur ce qu’un crédit immobilier peut financer, sur les possibles taux d’intérêt.simulation credit

Le prêt immobilier

Pour financer l’acquisition d’un terrain ou la construction d’un immeuble, un organisme prêteur tel qu’une banque met à la disposition d’un particulier ou d’un groupe d’emprunteurs non professionnels une certaine somme d’argent.

Quel que soit le projet immobilier pour une habitation ou pour un usage mixte, un crédit immobilier est une opération permettant de financer votre projet.

Souscrire un crédit immobilier revient à solliciter une avance venant d’un organisme prêteur. Que ce soit pour une résidence principale, secondaire ou encore pour un immobilier de placement, l’acquisition d’un bien foncier doit passer par un prêt immobilier.

À moins de se démunir complètement, il est quasi impossible de disposer de la somme nécessaire pour ce genre d’investissement.

L’organisme de crédit va vous proposer plusieurs formules. Ainsi, pour le bon déroulement d’un prêt immobilier, prenez un crédit adapté avec le bon montant et la bonne durée.

En contrepartie de ce service que la banque vous offre, vous devez à votre tour lui rendre la somme empruntée avec les taux d’intérêts indiqués dans un contrat de prêt qui précisent vos droits et les obligations de chaque parti.

Par ailleurs, un prêteur exige de votre part une ou quelques garanties telles que le nantissement, le cautionnement ou l’hypothèque conventionnelle en vue d’éviter le risque de non-remboursement de vos échéances.

Devenir propriétaire d’une maison est le rêve de beaucoup de personnes. Remboursable plus tard, un prêt immobilier donne l’opportunité de s’offrir la résidence de ses rêves.

Pour un particulier dont le revenu salarial est faible, un crédit immobilier lui permet de disposer d’un volume considérable de financement à condition qu’il soit déclaré solvable par le prêteur.

Grâce au remboursement qui se fait entre 20 à 25 ans, le souscripteur de crédit immobilier n’aura pas à payer une somme gigantesque à la banque tous les mois.

La capacité d’emprunt

Si vous souhaitez vous lancer dans un prêt immobilier, sachez que vous ne pouvez pas échapper à un examen minutieux des établissements bancaires. La capacité d’emprunt figure parmi les critères de référence pouvant retenir le prêteur.

Avant de vous lancer dans un projet immobilier, utilisez quelques méthodes pour avoir les informations indispensables concernant votre capacité d’emprunt, votre capacité d’endettement en faisant quelques calculs.

La capacité d’emprunt n’est autre que le montant du prêt qui pourrait être accordé par une banque afin que vous puissiez financer votre projet. Mis à part l’apport personnel ainsi que les possibles crédits en cours, cette capacité est un des principaux critères du prêteur pour vous octroyer un crédit.

La capacité d’emprunt dépend de deux variables à savoir le taux d’endettement et aussi le reste à vivre de l’emprunteur. Le taux d’intérêt peut également influencer le montant de l’emprunt.

Pour estimer votre capacité d’emprunt, le prêteur va considérer votre taux d’endettement ainsi que le reste à vivre. Le prêteur va étudier votre taux d’endettement pour faire un rapport entre les charges et vos revenus pour établir le pourcentage de ressource qui doit être usité aux paiements des dépenses courantes.

C’est cet indicateur qui va permettre à l’organisme bancaire de s’assurer que vous n’accumulerez pas d’énormes dettes par rapport à vos moyens financiers.

Le reste à vivre correspond à la somme qu’un foyer dispose une fois que la totalité des charges soit acquittée. Un prêt immobilier sera refusé si jamais le reste à vivre n’est pas suffisant. Ainsi, le reste à vivre joue beaucoup sur la capacité d’emprunt.

>  Emprunter 270 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Particulièrement efficace, la réorganisation de vos crédits en cours est le meilleur moyen pour augmenter votre capacité d’emprunt. En mettant en place cette solution, vous allez payer vos crédits à la consommation à un montant plus cher tout en voyant des frais de restructuration s’appliquer.

Le côté positif, vous pouvez diminuer vos efforts financiers mensuels pour les rembourser. Non seulement il vous sera possible d’abaisser votre taux d’endettement, mais aussi vous pouvez gagner plus de marge de manœuvre lors de la concrétisation de votre projet immobilier.

Vous pouvez calculer votre capacité d’emprunt en vous basant à vos revenus dont votre salaire, les différentes primes et autres et à vos dépenses notamment le loyer, les charges fixes et autres.

Le taux d’endettement

Étant un indicateur clé, le taux d’endettement permet de savoir si vous n’êtes pas trop endetté pour obtenir un nouveau crédit immobilier.

Calculer le taux d’endettement est une technique en vue d’évaluer l’impact de vos prêts par rapport à vos ressources financières. Il concerne toutes vos sources de revenus.

Si votre taux d’endettement est élevé, cela signifie que vous avez déjà des sommes importantes à rembourser chaque mois.

D’un point de vue mathématique, votre capacité à contracter un nouvel emprunt est donc faible. Il convient ainsi de ne pas être très endetté si vous souhaitez obtenir un crédit.

Calculer votre taux d’endettement n’est pas compliqué. Il suffit d’additionner toutes vos mensualités, c’est-à-dire tous les prêts que vous avez en cours. Puis, calculez le revenu qui vous est disponible.

Plus vous avez un taux d’endettement approximatif, plus votre dossier de prêt immobilier devra être très solide pour que l’organisme de crédit l’accepte.

Pour avoir un écart de manœuvre financière, évitez d’avoir un taux d’endettement élevé même après que vous ayez reçu votre crédit.

AnnéesMoisRemboursement / moisSalaire minimum / moisCoût crédit
5 ans60 mois5 882 €17 646 €12 914 €
6 ans72 mois4 937 €14 811 €15 485 €
7 ans84 mois4 263 €12 789 €18 059 €
8 ans96 mois3 757 €11 271 €20 638 €
9 ans108 mois3 363 €10 089 €23 220 €
10 ans120 mois3 069 €9 207 €28 277 €
11 ans132 mois2 812 €8 436 €31 120 €
12 ans144 mois2 610 €7 830 €35 890 €
13 ans156 mois2 429 €7 287 €38 909 €
14 ans168 mois2 273 €6 819 €41 935 €
15 ans180 mois2 152 €6 456 €47 399 €
16 ans192 mois2 034 €6 102 €50 607 €
17 ans204 mois1 931 €5 793 €53 822 €
18 ans216 mois1 838 €5 514 €57 045 €
19 ans228 mois1 756 €5 268 €60 275 €
20 ans240 mois1 709 €5 127 €70 158 €
21 ans252 mois1 642 €4 926 €73 760 €
22 ans264 mois1 581 €4 743 €77 372 €
23 ans276 mois1 525 €4 575 €80 993 €
24 ans288 mois1 474 €4 422 €84 624 €
25 ans300 mois1 471 €4 413 €101 162 €
26 ans312 mois1 428 €4 284 €105 384 €
27 ans324 mois1 388 €4 164 €109 621 €
28 ans336 mois1 351 €4 053 €113 871 €
29 ans348 mois1 316 €3 948 €118 135 €
30 ans360 mois1 368 €4 104 €152 623 €