Emprunter 260 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Cela fait quelques années que vous rêvez votre propre maison, mais n’avez toujours pas réussi à réunir la somme nécessaire pour la construction ou pour l’achat ? Faire l’acquisition d’une maison représente un investissement majeur qui peut coûter une petite fortune.

Il n’est pas toujours facile d’économiser de l’argent avec ses revenus mensuels pour acheter sur un seul coup une maison. C’est peut-être réalisable, mais cela vous prendra sans doute des années et le cours de la maison ne cessera d’augmenter.simulation credit

De ce fait, faire recours à un prêt immobilier peut se présenter comme la solution à votre situation. Un prêt de 260 000 euros est largement suffisant pour financer votre projet. Cependant, il faut prendre d’y penser murement avant de se jeter à l’eau.

Le prêt immobilier

Définition du prêt immobilier

Depuis des années, l’investissement dans le monde de l’immobilier représente un des meilleurs placements existants sur le marché.

L’immobilier reste une valeur sûre et y investir est un moyen de se constituer du patrimoine. Mais pour acheter une maison, le recours à un prêt immobilier est inévitable.

Pour faire simple, le prêt immobilier, que l’on appelle également crédit immobilier est une certaine somme plus ou moins élevée octroyée par un organisme financier afin de financer l’acquisition.

Ce type de prêt engage alors deux parties prenantes, dont l’emprunteur et le prêteur. Mais ce type de prêt permet également de couvrir la réhabilitation d’un terrain ou encore la rénovation d’une résidence principale ou secondaire.

Caractéristiques générales du prêt immobilier

Les caractéristiques d’un prêt immobilier dépendent généralement d’un pays à un autre, surtout au niveau du montant d’investissement.

En France en particulier, ce montant doit généralement être supérieur ou égal à 75 000 euros, mais dans la plupart des cas, les emprunteurs demandent une somme de 260 000 euros qui est largement suffisant pour financer le projet.

En revanche, ce type de prêt doit contenir certains éléments importants tels que : recevoir le montant sous forme de prêt, contracter le crédit auprès d’une banque, rembourser le crédit mensuellement, etc.

Les avantages du prêt

Les principaux intérêts qui poussent les particuliers à demander des crédits immobiliers sont particulièrement multiples. Il s’agit dans un premier temps d’un moyen de s’approprier une maison ou un appartement facilement.

Puisque ce prêt est remboursable plus tard avec un taux abordable, on peut tout de suite obtenir les maisons de ses rêves pour ensuite faire le remboursement petit à petits pendant des années.

Grâce à ce type de crédit, vous n’aurez pas à payer une somme colossale à la banque tous les mois. Dans ce cas, c’est un moyen de se constituer très top d’un patrimoine tout en multipliant les opportunités en vue d’agrandir son bien.

Capacité d’emprunt, qu’est-ce que c’est ?

Définition d’une capacité d’emprunt

Demander un crédit auprès d’un organisme financier pour financer son projet, c’est oui ! Mais demander une grosse somme sans penser aux conséquences, c’est non ! En effet, avant de vous aventurer dans la demande de prêt bancaire, il existe certains détails sur qui vous devez vous attarder afin d’éviter tous risques de surendettement. Parmi ces détails, on peut tout de suite distinguer la capacité d’emprunt.

La capacité correspond au montant du prêt que vous pourrez obtenir de la part de l’organisme financier pour financer le projet. Cette dernière s’appuie généralement sur deux variables, notamment votre taux d’endettement ainsi que le reste à vivre.

Mais ce montant peut également être affecté par le taux d’intérêt. Quoi qu’il en soit, il reste un critère que le préteur étudie minutieusement pour l’octroi du prêt.

Comment calculer sa capacité d’emprunt ?

Pour évaluer votre capacité d’emprunt, l’organisme financier prend en charge de votre taux d’endettement ainsi que votre reste à vivre.

>  Emprunter 360 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Notez que le taux d’endettement correspond au rapport entre vos charges ainsi que vos revenus afin de pouvoir calculer par la suite le pourcentage de ressources qui doit être consacré aux paiements des dépenses courantes.

En ce qui concerne le reste à vivre, il désigne surtout la somme dont vous disposez une fois que vous avez acquitté de l’ensemble des charges.

Ainsi, si votre reste à vivre se trouve inférieur aux mensualités, la banque refusera systématiquement d’accepter votre demande de prêt. Par conséquent, votre capacité d’emprunt dépend surtout de votre reste à vivre.

Qu’appelle ton taux d’endettement, bonnes pratiques

Définition du taux d’endettement

Le taux d’endettement maximum est une limite arbitraire étant donné qu’aucune réglementation juridique ne fixe un plafond d’endettement. Cependant, la plupart des banques restent d’accord sur un point : avec un taux d’endettement au-delà de 33 %, l’emprunteur rencontrera des difficultés de remboursement. Cependant, ce taux est extensible jusqu’à 40 % en pratique.

On obtient alors son taux d’endettement en appliquant la formule suivante : montant du (ou des) prêt x 100/revenus (salaire nets + autres revenus supplémentaires) = taux d’endettement. Vous pourrez alors faire un calcul rapide pour évaluer votre situation.

Autres façons de calculer son taux d’endettement

Ainsi, chacun a ses propres taux d’endettement, d’autant plus que chacun apprécie le risque à sa manière. De ce fait, d’une banque à une autre, le plafond de mensualité que pourrez obtenir peut être légèrement différente, d’où la nécessité de procéder au calcul de son taux d’endettement selon votre propre situation.

Si vous avez du mal à vous en sortir avec le calcul, vous pourrez faire simple et solliciter le service des sites spécialisés en simulation de taux d’endettement. C’est la bonne pratique après tout.

AnnéesMoisRemboursement / moisSalaire minimum / moisCoût crédit
5 ans60 mois4 497 €13 491 €9 808 €
6 ans72 mois3 774 €11 322 €11 761 €
7 ans84 mois3 259 €9 777 €13 716 €
8 ans96 mois2 872 €8 616 €15 675 €
9 ans108 mois2 571 €7 713 €17 636 €
10 ans120 mois2 341 €7 023 €20 948 €
11 ans132 mois2 144 €6 432 €23 053 €
12 ans144 mois1 993 €5 979 €26 955 €
13 ans156 mois1 854 €5 562 €29 221 €
14 ans168 mois1 735 €5 205 €31 492 €
15 ans180 mois1 641 €4 923 €35 418 €
16 ans192 mois1 551 €4 653 €37 814 €
17 ans204 mois1 472 €4 416 €40 214 €
18 ans216 mois1 401 €4 203 €42 620 €
19 ans228 mois1 338 €4 014 €45 030 €
20 ans240 mois1 303 €3 909 €52 800 €
21 ans252 mois1 252 €3 756 €55 508 €
22 ans264 mois1 205 €3 615 €58 224 €
23 ans276 mois1 163 €3 489 €60 946 €
24 ans288 mois1 124 €3 372 €63 676 €
25 ans300 mois1 123 €3 369 €76 991 €
26 ans312 mois1 090 €3 270 €80 203 €
27 ans324 mois1 060 €3 180 €83 426 €
28 ans336 mois1 032 €3 096 €86 659 €
29 ans348 mois1 005 €3 015 €89 903 €
30 ans360 mois1 046 €3 138 €116 712 €