Emprunter 150 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Un prêt immobilier est une opération financière par laquelle une somme d’argent, ici de 150 000 euros, est mise à la disposition d’un ou de plusieurs emprunteurs non professionnels par un organisme prêteur (par exemple une société de financement ou une banque), moyennant une garantie de leur part.simulation credit

Ce montant est ensuite utilisé pour financer l’acquisition ou la construction d’un immeuble (terrain et/ou logement) à usage d’habitation ou mixte (professionnel et d’habitation). Vous devrez bien sûr ensuite rembourser l’intégralité de la somme, majorée d’intérêts, que la banque vous a prêtée.

Le projet immobilier de l’emprunteur doit être parfaitement clair : il doit préalablement connaître la surface du bien qu’il convoite, son emplacement, son type, son prix, etc. Deux types de taux d’intérêt sont proposés pour un prêt immobilier : les taux d’intérêt fixes et variables.

Les premiers sont connus à l’avance et sont invariables, les deuxièmes sont calculés selon un indice de référence qui peut varier à la baisse ou à la hausse. Dans ce dernier cas, la somme totale que vous devrez rembourser n’est donc pas connue à l’avance.

Ce montant est par ailleurs exprimé par le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Celui-ci inclut tous les frais, commissions, rémunérations et taxes de toute nature, indirects ou directs, obligatoires pour obtenir le prêt aux conditions annoncées, en plus du taux d’intérêt nominal.

Il est vivement conseillé avant de conclure un contrat de comparer les TAEG des différents devis que vous avez reçus afin de déterminer celui qui est le plus avantageux pour vous. Les organismes prêteurs ainsi que les intermédiaires de crédit doivent d’autre part mettre à la disposition de tous des informations générales sur les offres de crédit qu’ils proposent.

Faire un prêt immobilier présente évidemment de nombreux avantages. Le premier qui saute aux yeux est qu’une personne ne recevant qu’un revenu faible ou moyen peut désormais disposer d’une grosse somme d’argent.

Des liquidités qui peuvent lui permettre d’acheter immédiatement la maison ou l’appartement qu’elle convoite et d’en profiter tout de suite. Deuxième avantage de taille du crédit immobilier, la gestion bien plus souple de vos finances qu’il permet.

En effet, avec un prêt, au lieu de décaisser brusquement une grosse quantité d’argent de votre compte bancaire, vous ne versez que de petits sommes étalées dans le temps.

Vérifier la capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt représente la somme que l’emprunteur peut obtenir de sa banque afin de financer un projet d’achat immobilier. Il s’agit de l’effort financier maximal qu’il peut supporter sans mettre en danger son équilibre budgétaire et en gardant un reste à vivre convenable.

Le calcul de cette capacité d’emprunt est réalisé notamment avec deux données : le reste à vivre du ménage qui emprunte et le taux d’endettement. Le reste à vivre du ménage correspond à la somme d’argent dont dispose le ménage emprunteur après acquittement de toutes ses charges.

Le prêt est refusé si ce montant est insuffisant pour que le foyer vive normalement et assure toutes les dépenses courantes. Le reste à vivre devra ainsi être plus important si le foyer emprunteur habite à Paris, à cause du coût de la vie généralement plus élevé.

Il existe différentes façons d’augmenter sa capacité d’emprunt. L’emprunteur peut d’abord restructurer ses crédits en cours en les regroupant en un unique prêt tout en prolongeant la durée de remboursement.

Il va ainsi réduire son effort financier par mois pour rembourser ses crédits conso, ce qui va lui permettre d’optimiser sa marge de manœuvre pour son acquisition immobilière. D’autre part, il peut contracter deux prêts immobiliers au lieu d’un seul pour diminuer mécaniquement le coût des mensualités sans pour autant augmenter le coût du crédit.

>  Quelle capacité d'emprunt avec un salaire de 1400 euros / mois

Cela lui permet ainsi d’augmenter le reste à vivre. Par exemple, imaginons un emprunteur qui décide de souscrire à deux prêts sur quinze et vingt ans qu’il rembourse simultanément, à la place d’un crédit sur vingt ans. Il bénéficie ainsi d’un taux d’intérêt moindre sur le crédit le plus court.

L’importance du taux endettement

Le taux d’endettement correspond, quant à lui, à la somme des salaires et des traitements, des pensions de retraite, des bénéfices industriels et commerciaux, agricoles et non commerciaux, des revenus fonciers et des revenus de placements financiers réguliers.

Les revenus non garantis (primes exceptionnelles) ne sont pas intégrés dans ce calcul. Certaines charges y sont cependant incluses, comme les pensions alimentaires versées à un ex-conjoint, les loyers, les mensualités de remboursement de prêts en cours, et toute charge récurrente non mentionnée précédemment.

En général, le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% des revenus de l’emprunteur. Par exemple, si vous gagnez 1500€ par mois, votre capacité d’emprunt s’élève à 500 euros mensuels.

Les banques peuvent cependant faire des exceptions pour les meilleurs dossiers (jeune client à fort potentiel, revenus très élevés, etc.). Celles-ci dépendent généralement du reste à vivre de l’emprunteur et de ses revenus.

Si ces derniers sont plus que conséquents et couvrent largement tous ses besoins, la banque n’hésitera pas à lui accorder le crédit. À savoir : certains établissements bancaires prennent en compte la somme des impôts du foyer emprunteur pour calculer le taux d’endettement.

AnnéesMoisRemboursement / moisSalaire minimum / moisCoût crédit
5 ans60 mois2 594 €7 782 €5 659 €
6 ans72 mois2 178 €6 534 €6 785 €
7 ans84 mois1 880 €5 640 €7 913 €
8 ans96 mois1 657 €4 971 €9 043 €
9 ans108 mois1 483 €4 449 €10 175 €
10 ans120 mois1 351 €4 053 €12 085 €
11 ans132 mois1 237 €3 711 €13 300 €
12 ans144 mois1 150 €3 450 €15 551 €
13 ans156 mois1 070 €3 210 €16 858 €
14 ans168 mois1 001 €3 003 €18 168 €
15 ans180 mois947 €2 841 €20 434 €
16 ans192 mois895 €2 685 €21 816 €
17 ans204 mois849 €2 547 €23 200 €
18 ans216 mois808 €2 424 €24 588 €
19 ans228 mois772 €2 316 €25 979 €
20 ans240 mois752 €2 256 €30 461 €
21 ans252 mois722 €2 166 €32 024 €
22 ans264 mois695 €2 085 €33 591 €
23 ans276 mois671 €2 013 €35 161 €
24 ans288 mois648 €1 944 €36 736 €
25 ans300 mois632 €1 896 €44 418 €
26 ans312 mois629 €1 887 €46 271 €
27 ans324 mois612 €1 836 €48 130 €
28 ans336 mois595 €1 785 €49 996 €
29 ans348 mois580 €1 740 €51 867 €
30 ans360 mois604 €1 812 €67 334 €