Emprunter 110 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Depuis ces dernières décennies, le secteur de l’immobilier est en pleine floraison en France. Afin d’acquérir plus de biens, certains ont contracté un prêt immobilier.

Que faut-il faire pour bien réussir son prêt immobilier ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Ne vous en faites pas, nous allons vous orienter sur ce sujet.

Définition et caractéristiques générales du prêt immobilier

En se référant à un sondage, on a pu constater qu’environ 30 % des Français ignorent les spécificités d’un prêt immobilier.

Définition

Le prêt immobilier, également surnommé « crédit immobilier », se définit comme état un emprunt destiné à financier la totalité ou la partie d’une acquisition immobilière.

Ce dernier peut être lié à des opérations de constructions, des travaux de rénovation ou autres. Sachez aussi que le crédit immobilier est soumis à la loi du 10 janvier 1978.

Ses caractéristiques

Un crédit immobilier est toujours établi sous forme de prêt avec un montant bien précis et peut aller jusqu’à 110 000 euros. Il peut être accordé par une banque ou une agence immobilière spécialisée.

Sachez également que le prêt immobilier peut être établi sur une longue durée. Il peut être contracté soit à un taux fixe sur toute la durée du prêt soit à taux révisable.

D’ailleurs, il peut être remboursé par mensualité constante. Certains établissements peuvent vous affilier à une assurance décès.

Sachez qu’on peut regrouper les prêts immobiliers en 5 catégories.

Le premier étant le taux fixe. Lors du contrat, l’emprunteur est à l’affût de son crédit.

Le second étant le prêt à taux révisable. Ici, la mensualité varie selon l’indice de référence de l’emprunteur.

Le troisième étant le prêt cautionné. L’emprunteur doit faire appel à une corporation afin de garantir son prêt immobilier.

Le quatrième étant le prêt lissé. Certaines régions le surnomment également le « prêt à palier de remboursement ». Ce crédit est relatif à l’aménagement des remboursements d’un prêt.

Le cinquième est le prêt modulable. L’emprunteur peut délimiter le prix du prêt.

Les avantages

Le prêt immobilier vous permettra d’innover ou d’acquérir une maison. En effet, que vous ayez un revenu faible ou moyen, vous pouvez toujours vous offrir une belle maison.

D’ailleurs, un prêt immobilier vous offre une gestion plus souple de vos finances. Au lieu de décaisser une très grande somme d’argent, vous pouvez effectuer de petits versements réguliers à la banque.

La capacité d’emprunt

Avant de postuler pour un prêt immobilier, vous devez connaître votre capacité d’emprunt. En effet, les banques sont très minutieuses quand il s’agit de prêt immobilier.

Définition

La capacité d’emprunt est relative au montant du prêt que vous pouvez obtenir. La capacité d’emprunt est prédéfinie en fonction de deux critères : le reste à vivre de l’emprunteur et le taux d’endettement.

Certains établissements prennent également en considération le taux d’intérêt du postulant.

Les techniques pour calculer votre capacité d’emprunt

Vous devez évaluer votre capacité d’emprunt en fonction de votre reste à vivre et le taux d’endettement. Le reste à vivre est défini comme étant la somme dont un foyer dispose une fois qu’il s’est acquitté de toutes ses charges.

Les banques refusent d’accorder un crédit immobilier au foyer dont le reste à vivre est insuffisant.
À l’inverse, le taux d’endettement est relatif aux charges de l’emprunteur ainsi que de son revenu.

Les astuces pour augmenter votre capacité d’emprunt

Pour accroître votre capacité d’emprunt, vous devez procéder à la restructuration des crédits en cours. Pour ce faire, vous devez regrouper les crédits liés à la consommation en un seul prêt.

>  Emprunter 80 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Vous serez dans l’obligation de payer vos crédits de consommation plus cher et des frais de restructuration vous seront soumis. En contrepartie, vos dettes mensuelles vont diminuer.

Le taux d’endettement et les bonnes pratiques

Le taux d’endettement correspond au revenu consacré aux remboursements des prêts (dettes ou crédit). En général, lorsqu’on parle de taux d’endettement, on pense directement à la règle des 33 %. Ce dernier est le taux d’endettement à ne pas dépasser.

En outre, pour obtenir un financement, votre salaire doit être au minimum 3 fois supérieur à la mensualité de l’emprunt. Depuis les années 2013, c’est le standard de toutes les banques françaises.

Les bonnes pratiques

Suite à une étude approfondie sur le profil de l’emprunteur, les banques françaises considèrent qu’un crédit supérieur à 33 % représente des risques élevés.

Pour calculer votre taux d’endettement, vous devez regrouper toutes vos charges d’emprunt et multiplier le tout par cent et le diviser en fonction de vos revenues nettes.

Un foyer disposant d’un reste à vivre élevée peut bénéficier d’un taux d’endettement d’environ 35 %. Par contre, un foyer disposant d’un reste à vivre moyen obtiendra un taux d’endettement de 30 %.

Les revenus qui doivent être inclus dans le taux d’endettement :

  • votre salaire net, y compris vos éventuelles primes contractuelles ou salaires du 13e mois.
  • vos revenus professionnels non salariés. Si vous êtes un commerçant, vous devez y inclure vos bénéfices.
  • votre pension alimentaire.

Sachez également que les primes exceptionnelles et les indemnités professionnelles sont exclues du taux d’endettement.

En outre, pour réussir votre crédit immobilier de 110 000 euros, votre reste de vie doit être supérieur à 36 300 euros. Rien de tel qu’un prêt immobilier réussi pour obtenir la maison de vos rêves !

AnnéesMoisRemboursement / moisSalaire minimum / moisCoût crédit
5 ans60 mois1 902 €
5 706 €
4 150 €
6 ans72 mois1 597 €
4 791 €
4 976 €
7 ans84 mois1 379 €
4 137 €
5 803 €
8 ans96 mois1 215 €
3 645 €
6 632 €
9 ans108 mois1 088 €
3 264 €
7 589 €
10 ans120 mois991 €
2 973 €
8 863 €
11 ans132 mois907 €
2 721 €
9 753 €
12 ans144 mois843 €
2 529 €
11 404 €
13 ans156 mois784 €
2 352 €
12 363 €
14 ans168 mois734 €
2 202 €
13 324 €
15 ans180 mois694 €
2 082 €
14 985 €
16 ans192 mois656 €
1 968 €
15 998 €
17 ans204 mois623 €
1 869 €17 014 €
18 ans216 mois593 €
1 779 €
18 031 €
19 ans228 mois566 €
1 698 €
19 051 €
20 ans240 mois551 €
1 653 €
22 338 €
21 ans252 mois530 €1 590 €
23 484 €
22 ans264 mois510 €
1 530 €
24 633 €
23 ans276 mois492 €
1 476 €
25 785 €
24 ans288 mois475 €
1 425 €
26 940 €
25 ans300 mois469 €
1 407 €
32 573 €
26 ans312 mois461 €
1 383 €
33 932 €
27 ans324 mois448 €1 344 €
35 295 €
28 ans336 mois436 €1 308 €
36 663 €
29 ans348 mois425 €
1 275 €
38 036 €
30 ans360 mois443 €
1 329 €
49 378 €