Emprunter 10 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Votre projet immobilier nécessite un apport de 10 000 euros ? Avec votre salaire moyen, il vous sera difficile de réunir cette somme dans l’immédiat.

Le recours à un prêt immobilier est la meilleure solution qui se présente à vous. Vous pourrez en contracter auprès de votre propre banque ou d’un organisme de crédit. Les démarches peuvent être effectuées en ligne ou dans les agences physiques.

Toutefois, avant la souscription, il est judicieux de comprendre au préalable les différentes caractéristiques de l’emprunt.

Caractéristiques d’un crédit immobilier de 10000 €

Il s’agit d’une opération financière établie entre un organisme prêteur tel qu’une banque et un particulier. Le premier va mettre à disposition du second une somme d’argent qui lui servira à financer son projet.

Le crédit immobilier de 10 000 euros servira à financer l’acquisition d’une maison/terrain ou à la construction de celle-ci, par exemple. Sont exclus d’un crédit immobilier, les prêts destinés à l’amélioration ou l’entretien d’un bien immobilier.

La souscription à un crédit immobilier de 10 000 euros vous permet de jouir de nombreux avantages. Cependant, il faut reconnaitre que ce type de prêt repose sur différentes caractéristiques.

Les caractéristiques d’un crédit immobilier

Tout d’abord, les taux d’emprunt des crédits immobiliers sont les principaux composants d’un prêt. Vous avez le choix entre un taux fixe et celui variable. Avec le premier, votre mensualité est fixe et déterminée à l’avance.

À l’inverse, pour le second, votre taux peut être revu à la hausse ou à la baisse. Il y a également le Taux Annuel Effectif Global qui vous permet de comparer le coût total de chaque proposition de prêt à votre disposition.

Ensuite, il y a la durée du crédit immobilier qui sera fixée par votre créancier. Si vous avez un revenu stable et un taux d’endettement faible, vous pourrez opter pour un crédit plus court avec une mensualité plus conséquente.

Dans le cas contraire, bien qu’il soit plus cher, favorisez un prêt à long terme.

Il faut également prendre en considération les frais de dossiers et d’assurance. Les premiers représentent 1,5 % du coût du crédit. Cependant, vous pourrez le négocier afin de baisser la facture.

Les frais d’assurances sont obligatoires, puisqu’ils couvrent votre prêteur dans le cas où vous n’arriverez plus à honorer vos mensualités. Cette incapacité de paiement peut être due à un licenciement, un décès ou une invalidité.

Il arrive que les banques réclament d’autres garanties, telles qu’une hypothèque ou une caution versée par un tiers.

Les avantages d’un prêt immobilier

La souscription à un crédit immobilier est une alternative avantageuse pour les personnes avec un faible revenu. Il leur permet de disposer d’une importante somme d’argent pour financer leur projet.

Après l’acceptation de leur crédit, elles pourront acquérir la maison ou le terrain qu’elles souhaitent avoir. Grâce à une durée de remboursement plus longue et une mensualité abordable, l’emprunteur peut avoir une gestion plus souple de ses finances. De plus, il permet au contractant de se constituer un patrimoine.

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

Il s’agit d’un des éléments principaux examinés par la banque avant de vous accorder un prêt. Autrement dit, elle permet à la banque de vérifier votre aptitude à rembourser la somme prêtée. Elle se repose sur votre apport personnel, le taux d’endettement, vos revenus et charges ainsi que votre reste à vivre.

>  Emprunter 90 000 euros : quel salaire faut-il gagner ?

Les revenus et charges

Au moment de souscrire à un prêt immobilier, la banque vous demandera de lui fournir toutes les pièces justificatives de vos revenus stables mensuelles.

Il peut s’agir de votre salaire, vos pensions, vos revenus fonciers ou de placement, ou encore des bénéfices que vous réalisez avec vos activités commerciales.

Pour ce qui est des charges, elles englobent les mensualités de vos autres crédits en cours ou de vos loyers, par exemple. En somme, elles regroupent toutes vos dépenses fixes.

L’apport personnel

En matière de prêt immobilier, les établissements demandent à ce que vous payiez un apport personnel. Celui-ci représente généralement 10 % du montant du bien que vous souhaitez acquérir.

Pour un prêt de 10 000 euros, vous devrez donc vous acquitter d’un apport de 1000 euros. Toutefois, il arrive qu’une banque décide de vous octroyer un crédit sans apport, du moment que vous respectez certaines conditions.

Ces dernières sont généralement en rapport à votre âge (-35 ans) et de votre fidélité à l’établissement.

Le reste à vivre

Le reste à vivre est un élément important lors de l’octroi d’un prêt immobilier. Il s’agit de la somme d’argent qui vous permettra de réaliser vos différents besoins vitaux.

Chaque banque a son minima concernant le reste à vivre. Cependant, en moyenne, un adulte a besoin d’au moins 800 euros et 300 euros par enfant à charge.

Le taux d’intérêt

En plus des revenus, votre capacité d’emprunt est relative au taux d’intérêt appliqué pour votre prêt immobilier. Une infime baisse de celui-ci peut faire une différence sur votre capacité d’endettement.

Qu’appelle-t-on taux d’endettement ?

Lorsque vous allez constituer votre dossier de prêt immobilier, votre créancier vous énumèrera différentes conditions. Parmi celles-ci le taux d’endettement qui est indissociable de la capacité d’emprunt.

Il est déterminé à partir du rapport entre vos charges fixes et vos revenus mensuels. Le résultat obtenu qui s’exprime en pourcentage conditionnera l’acceptation ou non de votre demande de prêt immobilier.

En théorie, les banques sont favorables à votre demande lorsque votre taux d’endettement ne dépasse pas les 33 %. Cependant, dans la pratique, ce seuil est révisé pour la simple raison que les dossiers sont étudiés au cas par cas.

Quel que soit votre taux d’endettement, vous pouvez profiter d’un crédit immobilier avec un taux attrayant. Il suffit que vous arriviez à prouver à votre banque que votre reste à vivre est suffisant pour vous entretenir.

À cet effet, vous devez constituer un dossier solide. Il s’agit d’une étape importante, puisque vous devrez faire bonne impression aux yeux de votre prêteur. Il est également nécessaire que vous soyez un bon négociateur.

Si cela vous semble difficile, mais que vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à engager un courtier en prêt immobilier.